Le coin des parents

La nouvelle méthode d'éducation qui cartonne

La nouvelle méthode d'éducation qui cartonne

Le jour où vous avez mis au monde ce petit être de lumière qu'est votre enfant, vous l'avez trouvé tellement extraordinaire que vous vous êtes demandé comment vous pourriez, un jour, être en conflit avec ces 3,5kg d'amour et de bonté. Cut.

8 mois et demi plus tard, vous étiez assise au pied de son lit sans oser recracher l'air par votre nez pour qu'il arrive à s'endormir. Et ce n'était rien à coté de ces matinées qui ressemblaient à un mauvais épisode de Homeland : négocier pour qu'il ne parte pas à l'école sans chaussures mais d'accord pour le costume de Tigrou, l'empêcher de se jeter dans les escaliers à la recherche de ses lunettes (alors qu’il n'en a pas), intercepter ses crayons alors qu’il se prenait pour Claude Monet sur les murs du salon.

Bien sûr vos copines vous ont envoyé des liens sur la parentalité bienveillante, l'éducation positive, les préceptes Montessori. Le souci, c'est que vous n'avez pas une maîtrise de pensée yogi dans vos bagages et que, chez vous, la positivité s'arrête là où votre tachycardie commence. On a peut-être la solution. On a demandé à Dr Jen Bilik, pédopsy américaine, ses trucs et astuces pour l'éducation de vos enfants. Ready Mums ?

1. Déstabiliser

« Votre enfant ne peut pas savoir si il peut compter ou non sur vous ». Dis comme ça, ca semble un peu rude. Mais le principe a ses vertus : en ne répondant pas toujours à ses attentes de la même manière, vous pourrez créer un effet de surprise déstabilisant. Il pleure ? Alterner en le consolant ou en le laissant se calmer seul.

2. Mentir

« A mesure que l’enfant grandit, prenez l’habitude de lui mentir, ce qui lui apprendra qu’il ne faut pas croire les gens ». Outre être une excellente préparation à la vie en société, ça lui donnera le discernement nécessaire pour ajuster sa confiance en l’autre. Les classiques fonctionnent depuis des décennies (la Petite Souris, le Père-Noël, la fée des tétines). Essayez surtout de faire en sorte qu’il découvre le pot-au-rose par quelqu’un d’autre que vous (Cyril Hanouna dans Touche pas à Mon Poste, sa tante qu’il déteste ou l’infirmière scolaire).

3. Dénigrer

Il reçoit son premier bulletin de notes ? Heureusement que vous aviez gardé les vôtres, bien archivé avec tous vos dessins d’enfance. L’occasion de s’asseoir tous ensemble autour d’une table et de comparer vos réussites / ses échecs. Profitez des soirées devoir pour lui rappeler que votre façon de diviser est meilleure que la sienne. Et que d'ailleurs, votre façon de faire est toujours meilleure que la sienne.

Notre dernière recommandation ? Ne pas prendre cette newsletter au sérieux. Poisson d’Avril !
 

Toutes ces méthodes hilarantes mais à ne pas trop respecter à la maison sont issues du génial « Comment traumatiser votre enfant ? Sept méthodes infaillibles pour en faire un être inadapté mais génial » de Jen Bilik et Jamie Thompson Stern.